Forum des Jeunes Entrepreneurs

Social youtube
Post
Full ademola
M. Adémola Gauthier, « acquérir plus d’expérience afin de faire grandir ce projet et d’arriver à créer une entreprise stable »

M. Adémola Gauthier, coordonnateur général de CARAT, Compagnie d’Assurance Rurale et Agricole du Togo, l’un des dix projets sélectionnés lors de l’édition 2013 du Forum des Jeunes Entrepreneurs (FJE) du Togo, revient sur son expérience et sur l’évolution de ce projet depuis 8 mois.

 

Pourriez-vous nous présenter brièvement la Compagnie d’Assurance Rurale et Agricole du Togo, CARAT :
M. Adémola Gauthier : « CARAT se propose d’apporter des solutions d’indemnisation par la couverture de certains risques auxquels les producteurs agricoles sont confrontés. Elle assiste les acteurs du monde rural et leur permet d’accéder à certains produits financiers dans la perspective de faire fructifier leur patrimoine.»

 

Quelle est l’utilité de ce concept pour la population togolaise ?
M. Adémola Gauthier : « La population togolaise est en majeure partie rurale, CARAT répond donc directement à plusieurs des problématiques que les acteurs ruraux rencontrent au Togo aujourd’hui. L’idée est tout d’abord d’aider des producteurs restés dans l’informel à passer dans le secteur formel selon un processus qu’exige l’adhésion à CARAT. Ensuite, par le système d’assurance, de cotisations et indemnisations, CARAT vise à apporter une sécurité sociale à l’ensemble de ses clients. L’objectif est aussi de promouvoir l’auto-emploi des jeunes porteurs des projets agro-pastoraux, souvent bloqués par l’absence de garantie pour l’accès au financement de nouveaux projets.»

 

Où en êtes-vous de la concrétisation du concept?
M. Adémola Gauthier : « CARAT a une véritable portée socio-économique, c’est un projet complexe. Il ne s’agit pas que de faire du profit. Avant de créer une compagnie d’assurance, la première étape est de mettre sur pied une coopérative à micro assurance. Il est important de bien maîtriser les risques et de modéliser au mieux le fonctionnement des différents services de cette assurance.»

 

Avec du recul, quel a été l’apport du Forum des Jeunes Entrepreneurs sur le développement de votre projet ?
M. Adémola Gauthier : « Le Forum a apporté de la visibilité à CARAT. En étant sélectionnés pour présenter CARAT en public, nous avons pu recueillir diverses réactions et jugements. Nous avons accepté les critiques et pris conscience de nos forces et faiblesses. Ensuite, le Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes (FAIEJ) nous a accompagné après le Forum et continue de le faire. J’aimerais en profiter pour leur exprimer mes remerciements et dire que nous ne les décevrons pas. Ce suivi auprès des lauréats a facilité également les échanges et la création de synergies entre les équipes. L’assistance et les conseils apportés sont précieux et je tiens également à remercier Maitre AQUEREBURU pour son aide. »

 

Quelles seraient les choses que vous souhaiteriez voir évoluer pour la seconde édition de ce Forum ?
M. Adémola Gauthier : « En tant qu’ancien participant, une de mes suggestions serait de laisser un peu plus de temps pour les présentations des projets afin que chacun puisse aller plus dans le détail. Il serait intéressant que des investisseurs ou partenaires financent aussi bien les start-up que des projets plus embryonnaires. Les Fonds GARI, Cauris peuvent peut être se concerter pour réduire les risques liés au financement de ce type de projets. Enfin, il nous semblerait important de mettre l’accent sur des projets de prestation de services, créateur potentiellement de nombreux emplois : pourquoi ne pas dédier un prix au meilleur projet de prestation de services comme celui de l’innovation technologique ?»

 

Quels sont vos projets pour l’avenir ?
M. Adémola Gauthier : « Continuer à travailler au développement de CARAT ! La dynamique dans laquelle nous sommes, c’est d’acquérir plus d’expérience afin de faire grandir ce projet et d’arriver à créer une entreprise stable ! »

 

Pour en savoir plus sur CARAT, E-mail : galdryc@gmail.com (00228) 92151771/22485025

 

 

Interview réalisée en collaboration avec L-FRII (www.l-frii.com )